Mexique

Que faire en Basse Californie du Sud ?

10 juillet 2018

La Basse Californie est pour moi une des plus belle destination si vous recherchez un petit coin de paradis au Mexique. Vous trouverez énormément d’activités à faire donc pas le temps de s’ennuyer. Il y en a pour tous les goûts : de la farniente sur les plages paradisiaques, au fêtard jusqu’au sportif qui va surfer les vagues.

Vous préparez votre départ ? Alors un petit conseil, évitez la période de juin a août, parce que c’est la période des tempêtes tropicales voire des ouragans et c’est pas un fait exceptionnel. Au delà du côté un peu effrayant de savoir qu’un ouragan arrive droit sur nous (faut avouer qu’en France on est pas habitués), c’est pas top d’avoir une semaine de pluie pendant ses vacances à la plage.

La Paz

Vous arriverez surement à l’aéroport de la Paz pour votre séjour. L’aéroport de Los Cabos étant normalement beaucoup plus onéreux. La ville de la Paz n’a rien de notable spécialement, elle doit plutôt sa renommée grâce aux îles adjacentes telles que l’île Espiritu Santo. Cette île se distingue par ses plages de sables blancs, son eau de couleur turquoise ainsi que les roches rouges qui la constitue. Accessible seulement en bateau, vous aurez le droit à une petite balade pendant une demi journée. Avec de la chance vous apercevrez des dauphins, des raies, et pourrez nager avec les lions de mer.

Une autre excursion est dédiée pour aller nager avec les requins baleine : des requins « végétariens » qui mesurent plus d’une trentaine de mètres, donc possiblement impressionnant !

Vous l’aurez compris, si vous passez par là, allez sur l’île Espiritu Santo !

Los Cabos

On retrouve aussi Los Cabos, tout au sud de la Basse Californie. Ils se divisent en trois, et sont tous les trois bien différents.

Cabo San lucas

Cabo San lucas où lieu de la fête. Vous arrivez au Cancun bis du Mexique. Ici, place aux américains, dans les bars et restaurants on ne parle qu’anglais. Les serveurs sont américains et ne savent, parfois, pas parler espagnol ! Les bars sont ouverts et la musique est très très forte de type très commerciale.

Une attraction touristique à faire : « El Arco ». Une formation de roche qui laisse place à une porte d’entrée sur l’océan. Vous pouvez y accéder par bateau. De part et d’autre de l’arc se trouve les plages des amoureux et des divorcés.La première est calme et idéale pour les baignades, la deuxième a des grandes vagues et est très agitée. Personnellement je suis allée me baigner sur la plage des divorcés , l’eau est profonde rapidement, et attention, il peut être compliquer de revenir sur la terre ferme ! Donc je déconseille fortement aux nageurs non expérimentés.

San José del cabo

C’est la version familiale des Cabos. Ici tout est calme, la ville est plutôt mignonne. vous trouverez énormément de familles avec enfants. C’est sympa mais comme il y a beaucoup mieux à mon sens en Basse Californie, encore une fois ne perdez pas trop de temps là-bas.

Cabo Pulmo

Alors c’est le 3ème cabo et mon préféré. Il est difficile d’accès, j’y suis allée en voiture et j’avoue que je ne sais pas si c’est accessible autrement. C’est le cabo qui est encore préservé du tourisme. Vous trouverez sur place des cabanes dans lesquelles dormir au sein d’un petit village très chaleureux. Sur place, il existe de nombreuses activités à faire en bateau. Et sinon, et ca c’est vraiment le grand luxe, vous pouvez louer des masques et tubas. En effet, la seule barrière de corail du Mexique est à cet endroit et accessible en nageant! Au programme, plein de petits poissons, de raies et avec un peu de chances des requins de récif !
De plus, les plages aux alentours sont aussi désertes … pour l’instant!

En effet, ce petit paradis sur terre est malheureusement amener à disparaître à cause des promoteurs qui s’y intéressent de près et vont bientôt le transformer comme les deux autres cabos. Un lieu où le tourisme de masse hors de contrôle fait loi. Alors dépêchez-vous !

Vous pouvez aussi vous organiser une petite balade au sein du Parc national de Cabo Pulmo, baignez-vous dans la rivière et « escaladez » sur les grosses pierre blanches qui ornent la rivière.

 

Todos Santos

C’est un de ces villages au Mexique que l’on appelle : Pueblos magicos (villages magiques). La ville est très mignonne. On retrouve la touche coloniale des espagnols. Il est très agréable de s’y promener. En ce qui concerne les plages, vous trouverez la plage « playa los cerritos », les vagues ont de quoi combler les amateurs de surf. Et il est possible de louer du matériel. En revanche, je suis au regret d’annoncer que, non, ce n’est pas la plage la plus jolie de Baja California.

Loreto

Une de mes découvertes préférée en Basse Californie !  Loreto est premièrement une petite ville très mignonne, vous trouverez de délicieux restaurants également. En ce qui concerne le tourisme, c’est une petite ville touristique mais rien à voir avec le tourisme de masse de los cabos. Évadez-vous en bateau pour vous rendre sur l’île Coronado. Cette île est absolument splendide de par ses roches que par ses pages. Lorsque j’ai pris le bateau, j’étais avec deux amis et nous étions les seules ! C’était vraiment le luxe ! Je ne me souviens pas du nom de l’agence de tourisme que nous avons prix mais nous avions négocier les prix.

Bahia concepcion

Encore une fois, si vous avez une voiture, prenez la route direction Mulegé et arrêtez-vous sur les plages paradisiaques le long du chemin. Entre de l’eau claire et le fait qu’il y ait personne c’est un véritable bonheur!
Allez découvrir notamment la Playa Requeson. A marée basse vous pouvez traverser une bande de sable pour aller sur la presqu’île en face. Attention de ne pas vous faire piéger de l’autre côté, la marée monte assez vite ! Si vous avez de la chance vous pourrez peut être apercevoir un poulpe comme ce fût mon cas !
Attention à vos pieds, vous remarquez qu’il y a pas mal de crabes. A part ca l’eau est très jolie et très transparente donc super pour se baigner.
Je ne me souviens plus du nom des autres plages mais vous les apercevrez depuis le bord de la route !

San Francisco de la Sierra

Encore une fois vous aurez besoin d’une voiture pour arriver jusque là.  Situé juste après le village de san ignacio en direction de Guerrero Negro, vous trouverez une route très jolie au milieu du désert.

 

Attention, ne roulez pas trop vite vous pouvez croiser des troupeau d’animaux. Cette jolie route se transforme à un moment donnée en petite route en terre. Nous y sommes allées alors que nous roulions en chevrolet et nous n’avons eu aucun problème. (on a demandé aux locaux si on pouvait nous aventurer dans cette aventure avant d’y aller). Eux, ils sont en 4×4. Ensuite, il suffit de continuer la route (vous ne pouvez pas vous perdre, il n’existe qu’un chemin), celle-ci longe un ravin, cela peut-être impressionnant par moment. Autan vous dire, que je roulais à 20 kilomètres heures maximum.

Lorsque vous arriverez au village, un guide vous accompagnera pour vous amener voir les peintures rupestres. Il faudra le ramener au village avant de repartir. Les peintures sont assez sympas, mais ca dure 10 minutes max.

Alors mon avis sur la question : si vous êtes déjà aller voir les grottes de Lescaux, passez votre chemin, mais si c’est la première fois, alors ca peut être sympa. On a mit 1h de route à l’aller, au retour 30 minutes car on était plus à l’aise. Un conducteur aguerrit (un local) met 20 minutes.

Guerrero Negro

Alors Guerrero Negro, que dire ? Pas grand chose…. Je vais remettre les choses dans leur contraste, j’y suis allée hors période des baleines donc ca c’était rapé… De plus, pendant mon séjour de 2 jours dans cette ville, un petit ouragan passait en Basse California. Rien de grave mais bon la pluie et le vent n’ont pas joué en faveur de la ville. J’ai voulu me tourner vers la visite des salines, mais avec la pluie, le site n’était pas ouvert aux visites. Du coup pas beaucoup de souvenirs à part de la pluie, beaucoup de pluie et des cafards qui rentraient dans la chambre de l’auberge…
Vous l’aurez compris, les conditions n’étaient pas optimales. La ville n’est pas jolie, enfin sous la pluie il ne m’a pas semblé… En hiver pendant la saison des baleines peut-être que ca vaut le coup… sinon passez votre chemin !

Petite anecdote, en revenant vers Mulegé depuis Guerrero Negro, les rivières avaient débordé sur les routes et des camions faisaient traverser les voitures. Un moment drôle et unique, je vous recommande ! 😉

Si vous avez des questions n’hésitez pas à me les poser. Si vous souhaitez avoir des idées d’itinéraires je vous conseille d’aller voir ce blog qui en parle : Blog Terra-group.

No Comments

    Leave a Reply