Chine

La route du thé et des chevaux au Yunnan

24 septembre 2019

Histoire de la route du thé et des chevaux

On remonte à la dynastie des Tang, du VIIème au Xème siècle, lorsque les tibétains découvrent le thé du Yunnan. Le thé devient vite une monnaie d’échange leur permettant d’obtenir des animaux tels que des chevaux, yaks ou bœufs. Animaux primordiaux pour se défendre contre les mongoles. Les chevaux étaient pendant longtemps le principal objet des échanges avec les tibétains.

Naît alors la route du thé qui devient rapidement une importante voie commerciale. La route du thé permet de relier l’inde, la Birmanie et le Tibet.

Le thé du Yunnan

Le thé du Yunnan, est un thé sombre appelé pu-erh ( 普洱茶 ). Il doit son nom à la ville de Pu’er située dans al région du Yunnan. Il présente la particularité de se bonifier avec le temps lorsqu’il est bien conservé. Certains thé pu-erh valent aujourd’hui une petite fortune.

Le thé du Yunnan est connu pour ses propriétés médicinales.

Shaxi : village sur la route du thé

Plusieurs villages ont profité de al route du thé pour prospérer pendant des siècles du commerce. C’est le cas du village de Shaxi !

Ce vieux village situé sur l’ancienne route du thé est resté très authentique malgré le tourisme de plus en plus imposant.

Une partie de ce village est entièrement piéton, il est très agréable d’y déambuler de se perdre parmi le dédale de ruelles. En ce sens, cela peut faire penser à la ville de Lijiang dont le centre historique est aussi piéton.

Ne passez pas à côté de la place centrale et de son théâtre reconnaissable de par sa taille dominante.

Le meilleur jour pour visiter Shaxi est le vendredi car c’est le jour du marché qui est resté très authentique ! Les paysans des villages de la vallée viennent faire leur courses ce jour là.

Découvrez-en plus :

Les meilleurs mois pour partir au Yunnan

Que faire au Yunnan ?

No Comments

    Leave a Reply